La frugalité : une voie pour les entrepreneurs

_l-innovation-jugaad-redevenons-ingenieux_6538d1eb377f1d05fc5e2d8f6916a6c6 2

J’ai dit sur ce blog à plusieurs reprises, que les entrepreneurs devaient faire face à de nombreux défis, dans un monde où tout change. Le monde de la rareté, de l’interconnexion, de la complexité, de la diversité etc…

L’entrepreneur se doit aujourd’hui d’être dans ce flux et non pas en résistance.

La frugalité est l’un de aspects dont peuvent s’emparer les entrepreneurs. L’innovation frugale, « c’est une posture d’optimisme, lance Navi Radjou. A chaque problème, cela consiste à se dire qu’il existe une solution. C’est convertir l’adversité en opportunité. » 

Qu’est-ce que la frugalité ? « Faire mieux avec moins », c’est le concept de Navi Radjou co-auteur de « l’innovation Jungaad », devenons ingénieux. Pour rester dans la course, les entrepreneurs doivent développer leur ingéniosité.

Savoir se débrouiller et faire preuve d’ingéniosité dans l’adversité, dans mon coaching, c’est donner des permissions, c’est ouvrir le champ des possibles, changer de point de vue sur une situation, c’est se connecter avec la partie qui ose, c’est dépasser l’échec pour aller vers une nouvelle offre, c’est booster sa créativité…

« Faire plus avec moins : « Jugaad est un mot hindi populaire qui peut être traduit à peu près par « une solution innovante, improvisée, née de l’ingéniosité et de l’intelligence ». Jugaad est tout simplement une façon unique de penser et d’agir en réponse à des défis. C’est un art de l’audace, celui de repérer des opportunités dans les circonstances les plus défavorables et de trouver des solutions ingénieuses et improvisées en utilisant des moyens simples. Jugaad, c’est faire plus avec moins. » lesechos.fr

« Savoir échouer à faible coût : « Contrairement aux entrepreneurs de la Silicon Valley – qui sont soutenus par le capital-risque et peuvent donc tenter le tout pour le tout (le prochain Facebook ou rien) – les entrepreneurs des pays émergents commencent avec ce qu’ils ont (pas beaucoup) et ceux qu’ils connaissent (amis et famille). Par conséquent, ils partent avec de petits budgets de départ qui, au lieu de les contraindre à s’accrocher à leurs idées, les obligent à expérimenter d’une manière frugale, qui n’entraîne pas de pertes importantes, et à changer de cap dès qu’ils s’aperçoivent qu’ils sont loin de réaliser leurs objectifs. » lesechos.fr

 

 L’innovation frugale change de manière profonde les habitudes de travail et les postures managériales. Prenez le cas d’AUCHAN (l’article se trouve ici sur lexpress.fr)

« Un séparateur de jaunes d’oeufs, un support pour passer les verres à pied au lave-vaisselle en toute sécurité… Depuis un peu plus d’un an, Auchan a conclu un accord de commercialisation avec Quirky, une entreprise américaine qui développe des produits inventés par des consommateurs. Une simple innovation marketing ? Pas seulement. Cette inversion du processus d’innovation n’est pas sans créer un choc culturel dans les équipes de R&D et de marketing dont c’était auparavant la chasse gardée «

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :