« qui entreprend, s’entreprend »

entreprendre c'est s'entreprendre

« Qui entreprend, s’entreprend… »  j’ai aimé cette formule il y a des mois maintenant. C’est aujourd’hui une réalité une nouvelle offre de coaching, et un livre en préparation…

Ce coaching est la combinaison de 3 dimensions menées simultanément dans ma pratique  : c’est identifier sa zone de puissance,  qui rend l’entrepreneur « éclairé  » et « singulier » dans son approche, entier dans son projet, acteur d’un monde auquel il veut contribuer. C’est en même temps, identifier sa part d’ombres (ses freins, ses sabotages, ses peurs …souvent inconscients) qui dressent la garde devant cette zone. Et la dernière dimension : des outils simples et pratiques pour construire son business.

Nous avons besoin d’entrepreneurs, de créateurs, pour faire évoluer le monde. Chaque personne qui entreprend (une activité, un nouveau métier, sa vie personnelle), entreprend aussi à changer le monde. C’est toute ma motivation de coach que d’accompagner cette démarche, qui irrigue le quotidien de tout à chacun.

Cette démarche est le fruit d’une conviction chaque jour vérifiée dans ma pratique : la façon dont nous nous envisageons c’est la façon dont nous travaillons. Par nos pensées, nous créons notre réalité, notre marque, nos expériences, notre quotidien.

Mon objectif est de vous amener en toute sécurité dans votre « entièreté », pour mettre en oeuvre le projet de vos envies, de faire de la curiosité un outil de pilotage de votre marque, qui facilitera l’émergence en vous de ressources insoupconnées. Faire bourgeonner des idées à des endroits inédits preuve de la fertilité de l’entrepreneur, tel est l’objectif.

C’est oser prendre des risques pour « éviter le péril auquel on n’échappe pas sans prendre de risque », c’est identifier son rapport transgénérationnel au travail et à la réussite pour s’en délivrer, en garder le meilleur, en faire une ressource, qui procure de l’énergie vitale.

Mais aussi de manière très concrète de formuler sa proposition de valeur en tant qu’entrepreneur, de faire un travail sur ses cibles de coeur (attentes, trame narrative), son plan d’action, les réseaux à construire, sa visibilité.

C’est rendre l’entrepreneur autonome, combattif, empathique et  heureux. Ce que nous pensons de nous est une auto-prophétie qui se réalise.

“Ce qui importe par-dessus tout dans une œuvre d’art, c’est la profondeur vitale de laquelle elle a pu jaillir. » JAMES JOYCE – Ulysse.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :