double bind

double contrainte

Dans un bon petit diable, la boulangère apostrophe son apprentie devant une cliente :

la boulangère : « tu n’as pas proposé des brioches à madame Untel »

l’apprentie: « si j’avais pensé le faire »

la boulangère : « qui te permet de penser ma fille »

l’apprentie se met à pleurer

la boulangère « je t’interdis de pleurer »

Un exemple de double contrainte, ou d’injonctions paradoxales. Objectif ? Vous montrer le type de communication biaisée qui peut se mettre en place, qui a pour effet de mettre le récepteur dans l’impossibilité de répondre à la demande qui lui est faite et de produire de la confusion dans son esprit.

« Ainsi on peut comprendre que certaines situations de double contrainte peuvent être « solutionnées » par une réorganisation psychique, une transformation de l’individu par nécessité d’adaptation environnementale, mise en œuvre par nos mécanismes de défense et de survie, et dont l’extrême serait la schizophrénie (dédoublement de la personnalité). »

 Ce concept est apparu en 1956 avec l’école Palo Alto dont j’ai déjà parlé ici.

double-bind-panneau_t

 

Publicités

One Comment

Add yours →

  1. Quel bon exemple! J’en ai des tonnes comme ça dans mon vécu! Bonne manipulation des personnes ayant autorité!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :